LE SEMIS DE CACTEES  & AUTRES SUCCULENTES


Le semis de cactées et autres succulentes est un mode de multiplication peu onéreux et accessible à tous. La croissance des plantules est plus ou moins longue et il ne faut pas s'attendre à avoir tout de suite des plantes adultes telles que celles que l'on peut trouver dans le commerce ou chez les producteurs.
Certains genres donneront en deux ans des plantes florifères (Turbinicarpus, certains Mammillarias, Parodias, Haworthias, Crassulas...), d'autres demandent plus longtemps (Melocactus, cierges, Agaves  etc.), parfois 5 à 10 ans, voire plus.

-
 Le semis de Cactées et autres succulentes n'est pas une science exacte, les résultats seront différents selon les semeurs, le type de graine, les conditions d'éclairage, de température, de substrat et d'humidité.

Les graines doivent être de bonne qualité, fraîches de préférence, mais cela n’est pas toujours vrai (Lithops, Sclerocactus, Cucurbitaceae se conservent des années...). Le stockage, la température et le degré d’hygrométrie y sont également pour beaucoup dans la conservation de vos graines, ainsi que dans leurs facultés germinatives. Et si vos graines germent généralement mieux que celles des autres, c’est très normal : elles ont été obtenues dans un milieu qui est celui de leurs parents, vos petites plantes : l’ensoleillement, la température, l’hygrométrie, le type de substrat de votre serre, ont permis la “fabrication” de ces graines, ce milieu dans lequel vivent les plantes-mères est favorable à leurs “enfants”. Enfin, vous n’attendez pas qu’elles apparaissent sur un catalogue : vous les semez tout de suite, ce qui est le mieux à faire. Garder des graines pendant plusieurs années et dans de mauvaises conditions (variations de température, hygrométrie élevée etc.) fait chuter le taux de germination. Certaines graines (Sclerocactus, Tephrocactus, Adansonia, Dracaena etc.) sont très dures et doivent être parfois limées ou mises 10 mn en contact avec un produit dépilatoire ou encore mises à tramper dans de l'eau tiède durant une semaine en changeant l'eau tous les jours.
Pour les autres graines, le mieux est de les faire tremper durant 48 heures dans un verre d'eau tiède avant de les semer.


- La température de germination optimale s'étend entre environ 22° et 30°C
, bien qu'il puisse exister des exceptions et des conditions de germination très variées. Le mieux est d'utiliser une mini-serre chauffante équipée d'une lampe fluorescente, d'un thermostat et d'une minuterie pour l'éclairage.

- Le mélange standard le plus recommandé est
: 50 % de Vermiculite ou plutôt de sable fin de quartz (du type utilisé pour les bunkers sur les golfs) et 50 % de tourbe que l'on humidifie avec de l'eau additionnée d'un fongicide (Benlate ou Cryptonol par ex.). On obtient de bons résultats pour Epithelantha et Blossfeldia par exemple sur de la pouzzolane pure. Après avoir tassé légèrement le mélange précédent, on dépose les graines dûment étiquetées sur la surface et on les tasse légèrement en les recouvrant de mélange d'une fois environ leur volume (une graine d'1 cm dera recouverte d'un cm de mélange, une graine d'1 mm sera recouverte d'1 mm de mélange. Les graines plus petites ne seront pas recouvertes.

- Vérifier le semis en prenant garde à l'eau de condensation sur le couvercle de la mini-serre. Si des moisissures apparaissent sur certains pots il faut vaporiser une dose supplémentaire de fongicide et s'assurer que le mélange est toujours humide.

- Si les premières germinations apparaissent au bout de 2 jours (Astrophytum, Turbinicarpus), les levées les plus nombreuses commencent vers le 5ème jour et se poursuivent jusqu'au 15ème. On considère qu’une germination satisfaisante doit avoisiner les 85% en moyenne générale, c’est-à dire sur l’ensemble de vos pots et de vos semis .Il arrive parfois que la germination commence après 2 ou 3 mois (Adansonia, Dracaena...), et plus rarement un an ou deux après le semis (Ibervillea, Sclerocactus...). Moralité : si vos graines n’ont pas moisi, si les semis n’ont pas fondu, garder les pots ou rien n’est apparu, ou réutiliser le mélange : vous ne serez pas exempt de surprises.

- Lorsque l’on estime que tout est levé, on aère le semis. Un mois après, on peut enlever les pots et les mettre à température ambiante et à la lumière (attention aux coups de soleil !).

- Repiquer dès que les premiers aiguillons apparaissent, dans un mélange de 1/3 de terreau, 1/3 de terre de jardin et 1/3 de sable de rivière.

© Joël Lodé actualisé 2015